Le guide OPPBTP : les nouvelles règles d’hygiène et de sécurité sur les chantiers

Qu’est-ce que le guide de l’OPPBTP ? 

L’organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) soumet les entreprises du BTP à de nouvelles normes pour garantir la sécurité sanitaire de leurs collaborateurs suite à la crise sanitaire qu’a provoquée le covid19.

L’OPPBTP a publié en avril dernier le guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction, destiné à détailler les nouvelles mesures d’hygiène à respecter.

Pour faciliter la reprise d’activité des entreprises du BTP, le guide de l’OPPBTP décrit les mesures sanitaires à appliquer en complément de celles déjà prises par les pouvoirs publics.

Les préconisations de l’OPPBTP

L’OPPBTP souligne dans son guide l’importance de rendre visibles les mesures de prévention auprès du personnel. Il préconise l’établissement de dispositifs de communication efficace en désignant au sein de chaque structure,  un responsable Covid-19, chargé de veiller au respect de ces mesures.

Ces mesures devront s’appliquer dans l’entreprise, sur les chantiers, mais aussi lors des déplacements longue distance des collaborateurs. Le respect de ses mesures est nécessaire pour limiter la propagation du virus.

L’entreprise doit permettre la reprise de l’activité à l’ensemble des collaborateurs et en même temps limiter leurs contacts. Le guide recommande autant que faire se peut  l’installation de planning, lors des phases par exemple de récupérations de matériels, et va même jusqu’à préconiser l’aménagement des calendriers des apprentis, stagiaires et alternants si la situation l’impose. 

Les points à retenir du Guide de l’OPPBTP

1. Être transparent avec ses clients 

  • Lister les conditions sanitaires que tous les prestataires intervenant sur le projet devront respecter. Cela va concerner la chaîne de production, les conditions d’interventions, le nombre de personnes présentes sur le chantier, etc.
  • Organiser le chantier pour réduire le plus que possible la promiscuité sur les chantiers. Et si cela ne peut être évité, respecter les conditions sanitaires : port du masque, des gants, etc.
  • Mettre en place des CISSCT (Collège Interentreprises de Sécurité, de Santé et des Conditions de Travail) pour les chantier de plus de 10 000 ouvriers, si possible par visioconférence.
  • Le coordinateur SPS doit mettre à jour le PGC SPS, pour les opérations qui relèvent de la coordination SPS. Le coordinateur SPS doit s’assurer du respect des mesures barrières sur le chantier. Il doit définir les mesures collectives et organisationnelles à appliquer dans le plan particulier de sécurité et de protection de la santé.
  • Les conditions générales d’hygiènes et les règles sanitaires doivent être respectées par tous les particuliers qui réalisent des travaux de BTP et des travaux de rénovation.

2. Réorganiser les grands déplacements des collaborateurs

Les conducteurs de travaux ainsi que certains ouvriers sont parfois amenés à se déplacer sur de longues distances. Ils peuvent se rendre dans d’autres départements, régions ou pays. Dans ce cas, il est recommandé d’appliquer les mesures sanitaires suivantes :

  • S’assurer qu’ils disposent d’une chambre individuelle lors de leur déplacement.
  • S’assurer que le lieu choisi (hôtel, maison d’hôte, gîte, etc.) dispose d’un lieu de restauration.
  • Faire remplir aux collaborateurs une déclaration de déplacement et même une attestation de déplacement professionnelle

3. Continuer à accompagner les apprentis, stagiaires et alternants 

Malgré la crise du covid19, il est essentiel que les entreprises du bâtiment continuent à accompagner les apprentis, les alternants et les stagiaires selon le guide de l’OPPBTP en respectant ces  3 exigences :

  • Construire de nouveau un cadre de formation normal.
  • S’assurer que les apprenants aient de nouveau accès aux chantiers et aux ateliers.
  • Contacter le centre de formation pour avoir les nouveaux calendriers de formation.

Comment assurer la mise en place de ces mesures ?

1. Renforcer les mesures barrières

Le guide de l’OPPBTP impose le renforcement des mesures barrières dans l’un des cas suivants  :

  • travail à moins d’un mètre avec d’autres collaborateurs,
  • intervention chez une personne malade,
  • intervention chez une personne à risque de santé.

Les collaborateurs devront associer à leur masque, des lunettes ou un écran facial. Ils devront aussi être en mesure de détecter des signes avant-coureurs de la maladie et de réagir en conséquence. 

2. Simplifier l’accès à l’information

L’OPPBTP, a pris soin d’alléger au maximum l’impact de ces mesures sur la reprise de l’activité

Des questionnaires, fiches explicatives, attestations sont à disposition pour limiter les zones d’ombres éventuelles et accélérer leur mise en place.

L’organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics précise que l’application des règles de sécurité est obligatoire. Les vérifications préalables permettent de sécuriser les interventions chez le client. 

Si les préconisations de ce guide ne sont pas respectées, l’entreprise sera contrainte de stopper son activité sur les chantiers concernés.

Square rénovation applique ces préconisations

Square rénovation veille au respect des préconisations de l’OPPBTP pour assurer la protection de ses collaborateurs, clients et prestataires. Nos chantiers sont donc sécurisés.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur leurs mises en place, contactez-nous. Nous restons présents pour répondre à vos questions et  vous accompagner au mieux dans tous vos projets. Pour plus d’informations, consultez le guide de l’OPPBTP.

Leave a Reply

Your email address will not be published.